Le plus grand réseau web de visibilitésupport@oserleweb.com

Point de l’actualité du 01 juillet 2020 à 03H00 GMT


ACTUALITES BEIJING, 1er juillet 2020 (Yeclo avec Xinhua) — Voici notre rubrique « Point de l’actualité » à 03H00 GMT :

– – –

Centrafrique : affrontements entre casques bleus et rebelles dans le nord-ouest du pays

BANGUI — De violents affrontements ont opposé depuis lundi des casques bleus aux combattants rebelles du groupe armé 3R (Retour, Réclamation et Réhabilitation) dans la ville centrafricaine de N’Koui (nord-ouest), a confirmé mardi la Mission onusienne de maintien de la paix en Centrafrique (MINUSCA). Lundi vers la fin de la matinée, des éléments des 3R ont ouvert le feu contre un convoi de reconnaissance de la MINUSCA à N’Koui, suscitant une riposte immédiate des casques bleus, d’après le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, qui a évoqué « de nombreuses pertes du côté des assaillants, y compris la saisie de matériel ».

– – –

Vers une patrouille mixte Cameroun-Guinée équatoriale aux frontières communes

YAOUNDE — Le Cameroun et la Guinée équatoriale ont annoncé mardi soir la mise en place d’une patrouille mixte aux frontières que partagent les deux pays afin de lutter contre la piraterie maritime. Cette déclaration a été faite à l’issue de 72 heures de concertation entre les délégations équato-guinéenne et camerounaise dans la capitale du Cameroun Yaoundé.

– – –

L’ancien PDG d’une compagnie pétrolière mexicaine accepte d’être extradé d’Espagne

MEXICO — Emilio Lozoya, ancien PDG de la compagnie pétrolière nationale mexicaine Pemex, a accepté d’être extradé depuis l’Espagne pour répondre à des accusations de de corruption, a déclaré mardi le procureur général du Mexique, Alejandro Gertz Manero. M. Lozoya, qui était à la tête de Pemex jusqu’en février 2016, a été notamment accusé d’avoir reçu des pots-de-vin de la part d’Odebrecht, le géant brésilien de la construction. Il a été arrêté dans la ville espagnole de Malaga en février, un mandat d’arrêt ayant été émis par les autorités judiciaires mexicaines.

– – –

Le chef de la diplomatie iranienne exhorte le Conseil de sécurité de l’ONU à respecter « l’Etat de droit » vis-à-vis du JCPOA

TEHERAN — Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a appelé mardi le Conseil de sécurité des Nations Unies à respecter « l’Etat de droit » dans sa décision concernant l’accord sur le nucléaire iranien, connu sous le nom du Plan global d’action conjoint (JCPOA). « La communauté internationale en général – et le Conseil de sécurité des Nations Unies en particulier – est confrontée à une décision importante : devons-nous préserver l’Etat de droit, ou revenir à la loi de la jungle ? », a indiqué M. Zarif sur Twitter après avoir prononcé un discours virtuel mardi au cours de la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies. Fin

L’actualité ivoirienne et les derniers articles sur YECLO.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le social et la tendances du web

Aller à la barre d’outils